\\ A VENIR // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco // Ragdoll | Daniel Cole // La forêt obscure | Fabio M. Mitchelli // Cinder | Marissa Meyer

Thérapie [Sebastian Fitzek]



Josy, la fille du psychanalyste Viktor Larenz, souffre d'une maladie inconnue et disparaît mystérieusement. Quatre ans ont passé, Larenz s'est retiré sur une île au nord de l'Allemagne et reçoit la visite d'une romancière qui souffre d'une forme rare de schizophrénie : les personnages qu'elle invente prennent vie et son dernier roman ressemble étrangement à l'histoire de Josy...

 _____________________________________________________________



La première fois que j’ai entendu parler de Sebastian Fitzek, c’était pour Le voleur de regards qui m’avait beaucoup plu, tout comme sa suite. J’ai été plus attirée par ces deux livres que par son premier roman Thérapie. Peut-être à cause de leurs résumés plus accrocheurs dira-t-on. J’ai finalement lu les tomes d’Alexander Zorbach, où Viktor Larenz fait de brèves apparitions. Un personnage charismatique, tout en étant énigmatique. C’est donc tout naturellement que je me suis penchée sur ce livre, centré sur lui.


J’aime beaucoup le style de Monsieur Fitzek, une écriture assez fluide, des chapitres plutôt courts qui accentuent cette tension latente, et lui donne toujours ce rythme soutenu renforcé cette ambiance un peu sombre. Avec cette touche de psychologie qui le caractérise tant, on ne sait plus ce qui est réel de ce qui ne l’est pas.


J’ai toujours été happée par ses histoires, mais là j’ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. Au point qu’il m’a fallu attendre le 15ème chapitre pour ne plus lâcher le livre. Mais j’ai finalement aimé le jeu, ce puzzle que met en place l’auteur, distillant des indices, des fausses-pistes tandis que les révélations se succèdent, puis finalement les pages se tournent facilement.


Comme à son habitude, Sebastian Fitzek nous balade et nous intrigue. On se pose mille et une questions pour finir avec des révélations fracassantes. Le tout dans une ambiance oppressante, accentuée par l’île de Parkum, de la tempête qui la frappe et des pannes de courant. Un huit clos assez réussi.


Quant aux personnages, j’ai beaucoup apprécié le Docteur Larenz. J’ai aimé voir cet aspect de sa personnalité, ce côté brisé suite à la disparition de sa fille. Il est facile de s’attacher à lui vu le drame qu’il a vécu. Face à cette détresse, comment on peut se reconstruire après cela.


J’ai aimé le mystère entourant Anna Spiegel, cette jeune auteure souffrant de troubles psychotiques. La schizophrénie est une maladie fascinante à lire. Ce changement de comportement propre à la maladie, où quelqu’un peut devenir imprévisible, d’humeur changeante allant même jusqu’à la manipulation.


La seule chose que je peux vraiment reprocher à l’auteur, mais que j’arrive facilement à lui pardonner est ce début un peu lent car n’oublions pas que c’est son premier roman. Mais j’ai vraiment du mal avec la fin du livre, que je trouve un peu exagérée mais surtout très bâclée. C’est vraiment dommage.



Pour résumer, Thérapie est un excellent thriller psychologique, malgré quelques petits défauts mais reste haletant par moments avec cette atmosphère angoissante. Un cauchemar éveillé.

 _____________________________________________________________

Thérapie
[Sebastian Fitzek]
 l'Archipel & Livre de poche

4 commentaires:

  1. Je suis tout à fait de ton avis. Je pense que si le destin de Josy avait été différent, la fin aurait été beaucoup plus crédible et mon impression générale sur ce roman bien meilleure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue. Une fin beaucoup plus travaillé ^^

      Supprimer