\\ A VENIR // Shades of Magic | V.E Schwab // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco ...

The Scorpion Rules | Prisoners of Peace #1 [Erin Bow]


La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle. 

Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés. 
 Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…

 _____________________________________________________________

Nous sommes en plein conflit lié aux changements climatiques qui ont ravagés la planète entrainant ainsi guerres, famines et inondations. Ajoutez à l’histoire une intelligence artificielle qui contrôle le monde entier, tenant en otage les enfants des grands dirigeants de cette planète.

Voici l’intrigue quasi-idyllique pour que ma curiosité soit attisée.

Sur le « papier », avec un tel résumé prometteur et hyper-tentateur, The Scorpion Rules a tout pour séduire, rien qu’à l’idée de passer un excellent moment en compagnie de ces enfants-otages. Mais voilà, dans la réalité, cela a été plus difficile que prévu…


Pas de panique ! Ne rebroussez pas chemin tout de suite et laissez-moi vous rassurer et vous convaincre de laisser une chance à ce roman, qu’il vous tente ! Oui, c’est un fait, The Scorpion Rules ne m’a pas pleinement conquise mais certains aspects du roman m’ont plu…


Je ne sais pas par quoi commencer. Devrais-je débuter par ce qui m’a laissé perplexe, quasiment de marbre pour ne garder que le meilleur, afin de finir sur une note positive ?  Parce que c’est indéniable, l’univers mis en place par Erin Bow est assez complexe mais très intéressant tout en nous laissant sur notre faim.


Alors, autant commencer par ce qui m’a le plus gêné ou dirais-je, le véritable point négatif de ce roman à mes yeux : Les personnages.

Qu’ils soient principaux ou secondaires, je n’ai su m’attacher à aucun d’eux, à part peut-être Thalis. Ni même les enfants otages, ces enfants de la paix. Et c’est là que le bât blesse, ils sont trop stéréotypés et trop lisses, manquant clairement de charisme. Alors, je ne sais pas si c’est dû au fait que leurs moindres faits et gestes sont surveillés ou si c’est un effet voulu pour servir l’histoire, mais dans mon cas, cela a plutôt desservi.

Par exemple, l’héroïne principale, Greta, qui en bonne duchesse et princesse de cette confédération panpolaire nous apparait comme antipathique, hautaine et plutôt froide.

Un des enfants otages qui m’a, tout de même, fait sourire est Elian. Ce jeune qui sème la rébellion au sein du Préceptorat mais qui n’arrive pas à se démarquer du parfait cliché.

Sinon le seul que j’ai vraiment apprécié, apportant quelque chose à l’histoire, qui la pimente un peu et, qui a su me séduire c’est Thalis. L’intelligence artificielle est le seul qui se démarque par sa personnalité extravagante et son humour noir.


Le second point qui m’a laissé de marbre, dans cette histoire, est la romance. Comme dans tout roman « jeunesse », pour interpeller le lecteur et l’aider à s’identifier aux personnages, il y a toujours un aspect romancé, souvent un triangle amoureux.  Même si Erin Bow a essayé de faire preuve d’originalité à travers son triangle amoureux, ce dernier manque de dynamisme et finalement s’essouffle, rendant la pseudo-romance bien fade.


Maintenant, passons au thème qui m’a le plus séduite, l’univers mis en place par Erin Bow.

Enfant de la paix, Confédération panpolaire, intelligence artificielle, des mots qui intriguent et qui font partie d’un univers très riche. Il nous offre un monde bien fourni niveau science-fiction avec son côté ravagé, son système politique bien en place, ainsi que l’apparition de l’intelligence artificielle.

Grace à cela, The Scorpion Rules se démarque des autres dystopies. Même si le fondement de ce côté dystopique est assez basique avec ses guerres et ses conséquences, Erin Bow fait preuve d’originalité en décrivant un univers assez complexe, plutôt intéressant qui arrive facilement à captiver. Je dois avouer que même si j’ai bien aimé cette immersion, l’auteur m’a laissé perplexe face à certains choix, ayant l’impression qu’Erin Bow a eu du mal à exploiter son monde et qu’elle ne le maitrise pas parfaitement dans ce premier tome d’introduction.


Donc voilà, The Scorpion Rules a du potentiel et peut-être prometteur. L’histoire et l’univers sont, par moments, mal exploités et fébriles au point de desservir son récit qui être un peu décevant mais l’auteur m’a suffisamment intriguée pour attendre de lire la suite. Je pense que c’est une aventure qu’on peut pleinement découvrir et apprécier quand on a toute l’histoire en main, une fois la saga achevé.


 _____________________________________________________________
Prisoners of Peace #01
The Scorpion Rules
Erin Bow
Lumen
Je tiens à remercier la maison d’édition Lumen pour l’envoi de ce livre.

4 commentaires:

  1. Mahhh, comme je me retrouves là-dedans... ^^
    J'ai buté sur les mêmes points négatifs que toi mais j'avoue qu'à la fin de ma lecture, je n'avais PAS DU TOUT envie de laisser une chance à la suite quand elle sortirait...
    Cela dit, je trouve que tu as justement raison sur ce point, l'univers est original et captivant et ça peut peut-être donner quelque chose de plus juste et de plus maîtrisé dans la suite...
    A voir donc, parce que le prochain tome sera la suite et fin, et que ça pourrait très bien être le pire comme le meilleur.

    MAAAAHHHH, tu m'as retournée le cerveau maintenant ^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHAHAH j'ai réussi mon coup alors!! J'ai bien aimé l'univers et je veux savoir comment ca fini! Je sais que ca peut être pire que celui-ci mais je tenterai quand même ^^

      Il n'y a que deux tomes pour cette saga?

      Supprimer
    2. L'auteure a - plus que - laissé sous-entendre que ce serait un duo de livres, j'ai lu ça sur plusieurs sources différentes.
      D'ailleurs, il sort au mois de septembre, et déjà la cover fait jaser... parce qu'elle est très différente du 1... xD

      Pour le coup, je trouve que le résumé de cette suite ne permet pas de voir au-delà de ce qui était envisageable à la fin du premier tome, et d'après les quelques rares premiers avis à la sauvette, l'histoire suivrait son petit bonhomme de chemin avec beaucoup de questionnement sur humain/IA, mais globalement, ils soulignent tous un prolongement logique du premier tome. Et ça m'inquiète un peu ^^"

      Wait & See donc...

      Supprimer
    3. J'adore la couverture du tome 2, je trouve qu'elle représente mieux l'univers... J'avoue que ca inquiète un peu... après la fin il y avait un peu d'action, on sortais du Préceptorat, cela peut être bon ^^

      Supprimer