\\ A VENIR // Shades of Magic | V.E Schwab // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco ...

La fille du train [Paula Hawkins]



Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...


 _____________________________________________________________

La fille du train de Paula Hawkins est un roman qui intrigue.

Ce fut un véritable phénomène littéraire à sa sortie. Ayant même droit rapidement à une adaptation cinématographique et salué par de nombreuses critiques élogieuses, le décrivant comme un roman remarquablement efficace, addictif, ce livre est un véritable page-turner à succès. On nous le vend même comme le « thriller »de l’année.


Et moi dans cette histoire ?

Je dois avouer que j’ai un avis plus nuancé en ce qui concerne La fille du train. Avant tout, j’aimerai poser quelques questions. Selon vous, qu’est ce qui fait un bon thriller ? L’intrigue, les personnages. Forcément. Est-ce que la force d’un roman ne réside que dans l’intrigue ? Est-ce que l’empathie pour un personnage n’a pas aussi son importance ?   Pour moi, cela à son importance, et c’est là que le bât blesse avec le roman de Paula Hawkins.


Sur le fond et la forme de l’histoire, la fille du train est original. En ce qui concerne l’intrigue, c’est plutôt pas mal, quoique un peu prévisible à mes yeux, je m’explique après… Mais le gros point noir de cette histoire ce sont les personnages. Je n’ai pas réussi à m’accrocher aux protagonistes de l’histoire.  Alors si c’est un choix de l’auteur, c’est une réussite. Je la félicite, ils sont plus antipathiques les uns que les autres !


Je ne démens pas le côté attractif de ce roman, ni son étiquette de « page-turner ». Comme tout le monde, j’étais curieuse de découvrir l’histoire de Rachel, cette jeune femme un peu perdue, qui prend le train et qui se plait à imaginer des instants de vie au gré du paysage. Au fil des pages, je me suis prise au jeu de cette histoire, de son aspect psychologique troublé entre réalité, imagination et manipulation. J’ai été pleinement conquise. C’est original et prenant.


Il arrive parfois, quand on est habitué à lire des thrillers, d’être moins surpris, presque blasé. Malgré d’excellents rebondissements, on voit aisément venir certains événements et on a rapidement de fortes suspicions.  Puis au fil des pages, le doute n’est plus possible. Puis, quand vient la grande révélation, qui n’en est plus réellement une, on a la sensation d’avoir élucidé l’affaire trop facilement… C’est ce qui m’est arrivé avec La fille du train, d’où à la fin, ce côté prévisible qui nous laisse sur notre faim en refermant le livre. Alors finalement, ce n’est pas dérangeant en soi car cela n’enlève en rien le côté prenant de son histoire.


Si l’auteur a vraiment pris le parti de nous décrire des personnages aussi antipathiques, prenant le risque qu’on ne s’y attache pas, alors je la félicite. Malgré des éléments atténuants pour chacune des héroïnes, je n’ai su m’attacher à aucune. Que cela soit Rachel, qui a d’énormes problèmes d’alcool, au point d’être pathétique aux yeux de tout le monde ; Megan, la jeune femme disparue et dont on découvre l’histoire, qui finalement est loin d’être parfaite ; Même Anna, qui a un jour eu le rôle de la maitresse et qui ne rêve que d’une vie paisible au côté de sa famille.   Mais je reconnais que Paula Hawkins nous livre trois portraits très réalistes, trois femmes qui, en apparence, sont très différentes mais qui ont des désirs semblables et destructeurs.


Donc voilà, La fille du train est un bon thriller sur la forme. Si seulement, ces trois héroïnes m’avaient paru moins antipathiques ! Entre satisfaction et légère déception quant à certaines révélations mais doté d’une fin qui relève le niveau. Finalement tout dépendra du lecteur ! Bonne lecture !

8 commentaires:

  1. C'est vrai que les trois héroïnes sont très antipathiques, j'ai trouvé cela très original d'ailleurs :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est originale mais cela peut être un point noir pour apprécier pleinement la lecture ;)

      Supprimer
  2. J'ai ce livre dans ma PAL et je comptais le lire prochainement. Si les personnages sont aussi antipathiques que ça, j'ai peur de ne pas trop apprécier du coup... Surtout que c'est un élément très important je trouve, et ce quelque soit le type d'histoires qu'on a entre les mains. :/

    Après, ce que tu dis me rappelle un tout petit peu l'impresseion que j'ai eu avec les personnages du coma des mortels de Chattam, même si c'est pas exactement un thriller. L'as-tu lu?

    C'est vrai qu'à force de lire des thrillers, tout ça, on doit être peu blasé, rôdé aux schémas narratifs et rebondissements! :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui concerne les thrillers, même si il arrive que tu découvres facilement certains schémas et rebondissement... tu peux apprécier le livre et aimer la façon dont l'auteur s'y prend dans ses révélations, cela ne gâche pas réellement l'histoire.

      Je n'ai pas encore lu de Chattam, honte à moi je sais! Je compte le lire en 2017.

      Comme je l'ai dit dans ma chronique, je les ai trouvé antipathique, mais d'autres personnes ont su les apprécier, s'identifier à ces personnages, être touchés par leurs histoires. Personnellement j'ai beaucoup de mal avec les héroïnes qui se réfugient dans l'alcool... tout comme l'infidélité...

      Je pense que tu devrais le lire, te faire ton propres avis, tu apprécierais peut être ;)

      Supprimer
  3. C'est vrai. ^^

    Ah mais y'a pas de mal de ne pas en avoir lu! Celui que j'évoquais, je ne l'ai lu que très récemment et c'était mon tout premier! xD (Encore que, c'était peut-être pas le choix le plus judicieux. :') )

    Oui, après je crois que j'ai plus de mal à m'attacher/ apprécier un personnage que j'adore détester autre part que dans les séries. Mais comme tu le dis, les avis sont subjectifs. Je pense quand même le lire, je verrais bien! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas aimé le livre? Je sais pas encore lequel je vais lire...
      Je te souhaite une bonne lecture de la fille du train ;)

      Supprimer
    2. Je sais pas réellement dire si je l'ai aimé ou non, c'était intéressant et franchement, tu tournes vite les pages sans t'arrêter, mais c'était un peu malsain, au point où j'ai pas trop su quoi penser de cette lecture de manière catégorique.. ^^'
      Mais ça pourrait peut-être te plaire, au vu de tes goûts! :)
      On m'a conseillé L'Âme du mal et les Prédateurs, comme livres de cet auteur. (Si jamais ça t'intéresse aussi du coup!)

      Merci! :3

      Supprimer
    3. Pourtant pour beaucoup de personnes, le coma des mortels est plus soft, plus romans noirs que gore. Certains disent qu'il a écrit plus gore, plus malsain.
      Cela fait longtemps que j'ai prévu de lire Chattam. On m'a aussi conseillé L'âme du mal, le premier tome de sa trilogie du mal. Par contre il me semble que Les prédateurs fait partie aussi d'une saga et que ce n'est pas le premier.

      Supprimer