\\ A VENIR // Six of Crows | Leigh Bardugo // L'appât | Daniel Cole // Noirs démons | Suzanne Wright...

Destiny | Destiny #1 [Cecelia Ahern]


Parfois, il faut choisir l’imperfection pour être Parfait.

Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.

Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
 
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.

Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?

 _____________________________________________________________


C’est la particularité de l’univers de Destiny qui a attisé ma curiosité. En effet Cecelia Ahern nous conte un monde où être imparfait est un crime. Suite à une crise économique majeure, due à la corruption et autres malversations du gouvernement, une nouvelle société a vu le jour. Elle se veut d’être parfaite. Celui qui dévie de leur droit chemin se verra marqué du sceau de l’imperfection.


Par exemple, celui qui prendra une mauvaise décision, se retrouvera marqué d’un I sur la tempe. Le menteur, lui se verra puni par une marque sur la langue. Pour se faire remarquer, le voleur se verra attribuer sa marque sur la main droite. Charmant non ? J’avoue cela peut être effrayant, ce n’est pas sans rappeler des sombres périodes de l’humanité.


Si Destiny ne renouvelle pas le genre en termes de roman dystopique, ce roman arrive à se démarquer par un univers riche, parfaitement maitrisé, faisant preuve d’originalité ! Destiny se révèle être une excellente dystopie, très prenante !


Comme tout roman dystopique qui se respecte, Cecelia Ahern ne déroge pas à certaines règles du genre, notamment en ce qui concerne notre héroïne Célestine et son univers. A travers son personnage principal, l’auteur met en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie. Elle nous livre aussi une héroïne courageuse, qui deviendra  à force d’épreuves le symbole de la résistance, pointant du doigt l’injustice, l’imperfection, remettant aussi en cause l’impartialité de cette société  qui peut paraitre à bien des égards barbare.


Le fait que ce monde se retrouve plus ou moins dans un futur proche, qu’il n’y a pas de grande avancée technologique, que le monde ne soit pas aux bord de l’extinction fait qu’on appréhende avec une facilité déconcertante l’univers que présente Cecelia Ahern.


Je dois avouer, au début de l’histoire, j’ai eu du mal à apprécié Célestine.  Notre héroïne est vite prise aux pièges entre les règles, sa fidélité envers eux, sa vie « parfaite » et sa logique. Cela nous apparait comme une vision biaisé, étroite, en deux dimensions, soit noir ou blanc. Cela est peut-être voulu par l’auteur, pour nous montrer à quel point ce monde est contrôlé ou même sous tension. Cette vision a été difficile à accepter, puis finalement Célestine se révèle à nous et nous entraine dans une histoire hyper prenante ! 


Le monde qui gravite autour de Célestine, de ces êtres parfaits et « imparfaits » qui le peuplent, associé, à cette tension rendent vraiment Destiny addictif.  J’ai vraiment été séduite par cette société sombre, à la limite « barbare » mais aussi par la force, le courage qui s’était caché en Célestine. Attention l’histoire est tout aussi intéressante, mené à tambours battant !


Cette tension monte crescendo à mesure que Célestine se dévoile à nous et nous montre à quel point ce monde est imparfait, injuste.  Finalement Destiny se révèle être un roman finement bien mené, qui derrière cet univers bien sombre cache une jolie morale. J’ai hâte de pouvoir découvrir la suite de cette belle et prenante aventure !
 _____________________________________________________________

Destiny #1
Cecelia Ahern
Hachette
Je tiens à remercier Hachette et NetGalley pour l’envoi de ce livre.

8 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce premier tome et tout comme toi j'ai hâte de lire la suite !! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment hâte de pouvoir lire la suite vu la fin du premier ^^

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si mon commentaire précédent est parti... Je crois que mon ordinateur a quelques soucis en ce moment.
    Je disais que je n'ai jamais eu l'occasion de découvrir cette auteure, malgré tout le bien que j'entends à son sujet :)
    Ce livre pourrait me plaire, une sorte de saut dans le passé avec " les punitions ", une idéologie biaisée, pourquoi pas! J'ai de plus en plus de mal avec les dystopie mais peut-être celle-ci parviendra-t-elle à me réconcilier avec :)
    Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que cette dystopie peux te réconcilier avec le genre, les chatiments, le mode de vie de cette société est vraiment cruel, rappel des heures sombres de notre histoire. J'avais aussi beaucoup entendu parler de l'auteur sans jamais sauté le pas, je suis plutôt contente maintenant, même si je lirai toujours pas ses romances lol

      Supprimer
  3. Bon............. ma carte bancaire va encore chauffer ! lol

    RépondreSupprimer