\\ A VENIR // Six of Crows | Leigh Bardugo // L'appât | Daniel Cole // Noirs démons | Suzanne Wright...

Ne fais confiance à personne [Paul Cleave]


Il y a pire que de tuer quelqu'un : ne pas savoir si on l'a tué.

Les auteurs de thrillers ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire d'abominables histoires, de notre appétit pour des énigmes qui le plus souvent baignent dans le sang. Ce jeu dangereux peut parfois prendre des proportions inquiétantes et favoriser un passage à l'acte aux conséquences funestes. Eux les premiers, qui pensent connaître toutes les ficelles du crime parfait, ne sont pas à l'abri de faire de leurs fictions une réalité.

Prenez par exemple Jerry Grey, ce célèbre romancier, qui ne sait plus très bien aujourd'hui où il en est. À force d'inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n'aurait-il pas fini par succomber à la tentation ? Dans cette institution où on le traite pour un alzheimer précoce, Jerry réalise que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ses moments de démence qu'il est persuadé d'avoir commis des crimes ? Quand la police commence à soupçonner les histoires de Jerry d'être inspirées de faits réels, l'étau commence à se resserrer. Mais, comme à son habitude, la vérité se révèlera bien différente et bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer !
 _____________________________________________________________

Paul Cleave est un auteur à l’esprit plutôt retors qui manie parfaitement l’humour noir, profondément noir.  A son actif, de nombreuse victimes à travers ses romans. Sa nouvelle victime est un célèbre auteur de thriller. Pourquoi lui ?  Parce que ses auteurs ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire des histoires abominables, de notre appétit pour des énigmes qui baignent dans le sang. Ils peuvent même donner des idées, à force d’élaborer des crimes presque parfaits. Puis entre nous, il n’y a qu’un pas, un geste à faire pour que la fiction devienne réalité…


Il y a pire que de tuer quelqu'un : ne pas savoir si on l'a tué.


C’est le cauchemar éveillé que va vivre Jerry Grey, auteur de thriller et atteint de la maladie d’Alzheimer.  Paul Cleave vous entraine dans un récit machiavélique, nous piégeant dans les méandres de la mémoire et de l’âme humaine, au cœur d’une douce folie.


C’est un récit à la fois angoissant et mystérieux. Tu te retrouves incapable de lâcher ce livre tant tu veux découvrir l’incroyable histoire de Jerry Grey et de son alter ego Henry Cutter, lui-même en quête de vérité, se retrouvant piéger entre la fiction et la réalité.


Avec Ne fais confiance à personne, Paul Cleave  nous livre une histoire magnifiquement complexe où même le lecteur va à son tour confondre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. C’est un récit vraiment troublant.


Comme à son habitude, la narration est parfaitement maitrisée.  Pour la première fois, l’auteur nous livre un récit en deux temps, alternant passé et présent, tout en suivant les confidences d’un homme qui perd peu à peu sa mémoire, sombrant doucement dans une folie amère. La barrière entre la réalité et la fiction devient quasi-inexistante.


L’idée d’un auteur qui va confondre ses histoires avec des faits réels, le faisant devenir le coupable idéal est vraiment original. Je vous rassure l’auteur ne s’arrête pas à cela, nous régalant de fausses pistes,  de vrais rebondissements et des chemins détournés pour mieux piéger son lecteur. Le récit devient encore plus paranoïaque, avec les confidences, le journal que tiens Jerry. Dans ses pages va naitre Henry Cutter, l’alter égo. Cela ne sera plus seulement le pseudonyme de l’auteur mais une vraie personne. On assiste impuissant à un magnifique dédoublement de la personnalité, à la déchéance d’un célèbre romancier qui a peut-être succomber à la tentation de passer à l’acte. Tel est la question et l’enjeu de ce roman…


En plus d’être une belle mise en garde, Ne fais confiance à personne pourrait très bien être le manifeste d’un auteur qui a succombé à la tentation, qui a sauté le pas entre la fiction et la réalité, nous dévoilant ainsi sa série de crimes.  Paul Cleave ne prends seulement en otage un auteur de thriller dans ses tourments mais aussi son lecteur dans un récit prenant et troublant où l’humour noir nous ensorcèle.

 _____________________________________________________________

Ne fais confiance à personne
Paul Cleave
Sonatine
Je tiens à remercier la maison Sonatine et NetGalley pour l’envoi de ce livre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire