\\ A VENIR // Shades of Magic | V.E Schwab // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco ...

Divergente | Divergent #01 [Véronica Roth]







Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d'aptitudes n'est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver... ou la tuer.




 _____________________________________________________________


Est-ce que j’ai réellement besoin de présenter Divergent ? Succès mondial… adaptation cinéma méritée. Il a conquis la blogosphère, un coup de cœur pour la plupart. Suis-je aussi conquise ? Oui je l’avoue, ce premier tome m’a largement séduite ! Un coup de cœur !


Aimant les univers apocalyptique et dystopique, Divergent m’avait forcément fait de l’œil mais j’avoue que j’avais un peu de mal avec le prénom de l’héroïne, Béatrice alias Tris – J’avoue que ce n’est qu’un détail mais cela à son importance –. Puis j’ai vu la bande annonce du film et je me suis dit pourquoi pas le lire maintenant ? Finalement, je l’ai dévoré en une nuit, tellement j’ai été prise dans l’histoire. Il y a un condensé de ce que j’aime retrouver généralement dans un livre, du fantastique, de l’action, du suspense avec un univers particulier et des personnages intéressants.


Qu’est ce qui m’a le plus envoutée? C’est surement l’univers mis en place par l’auteur. Je suis littéralement fan de cette dystopie – Ici, pas de comparaison avec Hunger Games, dont je n’ai pas encore lu les livres et entre nous je n'aime pas cela ^^ –. Tout y est assez classique, un gouvernement totalitaire, une population « formatée », une société « parfaite ».


Mais l’auteur innove avec cette société futuriste. Las des guerres et des conflits, elle est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu, faisant ainsi disparaitre tout défaut humain, souvent cause de guerre. Ainsi, à 16 ans, tu dois choisir une de ces factions : les Altruistes, les Erudits, les Sincères, les Fraternels et les Audacieux. Un test d’aptitude t’aide à faire ton choix, mais ce n’est pas concluant pour Béatrice, elle est déclarée divergente – Mais qu’est-ce qu’une divergente ?! Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même –. C’est vraiment original. Même si on en sait très peu sur cette société, cela pose une bonne base pour la suite, c’est vraiment prometteur.


Comme toute dystopie, elle soulève son lot de questions, notamment sur le fonctionnement de cette société, quelle faction intégrer, s’il est possible d’être aussi « formaté », rentré dans des cases et combien de temps ce système peut durer.


C’est ainsi que nous allons découvrir ce monde, ce Chicago dévasté à travers les yeux de Tris dans sa nouvelle faction. C’est fascinant et vraiment captivant. L’histoire est pleine de rebondissement, le style de l’auteur simpliste et fluide accentue le rythme. Ce dernier est bon, cela commence lentement nous permettant de découvrir cette nouvelle société puis il s'accélère au cours de l'initiation pour finir en crescendo avec 100 dernières pages formant une fin haletante et prometteuse.


L'auteur n'a pas essayé d'éviter la dureté de son monde à son jeune public et cela a rendu ce livre très plaisant à lire, très réaliste. Comme je le disais plus haut, j’aime retrouver dans un livre, ce condensé d’action, de suspense sur un fond particulier et intéressant. Sans oublier la touche de romance, elle est discrète, ne prenant pas le pas sur l’intrigue de l’histoire.


Grace au point de vue de Tris, on est spectateur de son initiation, de ses entrainements, de son évolution. Ancienne Altruiste, elle s’endurcit à coté de ses nouveaux amis, de ses rivaux et de Quatre son entraineur, sans oublier Eric, le chef.


Quant aux personnages principaux, ils sont assez bien travaillés et touchant à leur manière ; que cela soit Béatrice, devenue Tris dans sa nouvelle faction, ou Quatre, son mystérieux entraineur. Il en est de même pour les personnages secondaires, qui sont à mes yeux moins travaillés que notre héroïne. Celle-ci est une jeune femme courageuse et déterminée, qui malgré ses doutes, elle est forte, ce qui peut la rendre dangereuse pour cette société. Elle a des valeurs, comme l’amitié ou l’amour, et n’hésite pas à se battre pour elles. Puis, que dire de Quatre ? J’aime ce côté mystérieux. Il paraît assez froid au premier abord, puis on apprend à l’apprécier. J’aime sa façon d’être, de penser.



Pour résumer, Divergent est un premier tome prometteur, posant une excellente base pour un univers intéressant et captivant. Vivement conseillé !

 _____________________________________________________________

Divergent  #01 :
Divergente
[Veronica Roth]
Nathan

6 commentaires:

  1. Dans la version allemande, les noms originaux ont été gardés et franchement Four sonne quand même mieux que Quatre ;)
    As-tu déjà lu les tomes suivants? J'en suis restée au premier pour l'instant, j'hésite à lire la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que Four sa sonne beaucoup mieux que Quatre.
      J'ai pas encore lu la suite, je me tate un peu. Peut être attendre la bande annonce du 2 pour le lire xD

      Supprimer
  2. Il n'y a pas à comparer Divergente avec Hungers Games. La seule chose qui pourrait relier les deux sagas, c'est que dans Divergente la société est divisé en 5 faction, dans Hungers Dames elle est divisé en douze Disctrict. Ensuite, rien n'est pareil et je peux le dire puisque j'ai lu les deux.
    J'ai quand une plus grande préférence pour Hungers games, bien que j'ai beaucoup aimé Divergente :D Je ne suis laissé emportée par l'histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais ca dans le sens que c'est presque l'un des seuls avis sans comparaison. J'ai lu pas mal d'avis ou ils s'amusent à comparer, chose que j'aime pas faire ^^ .

      J'aimerai bien lire Hunger Games, mais comme j'ai vu les films je suis un peu refroidi.

      Supprimer
  3. Une amie vient de me le prêter, je crois que décidément on peut plus passer à côté!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui décidément on peut plus passé à côté! Je te souhaite une très bonne lecture! J'ai hâte de lire ton avis!

      Supprimer