Séquestrée [Chevy Stevens]




Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s'appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d'être enlevée. Son ravisseur l'emmène au cœur de la forêt et l'emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer...


 _____________________________________________________________

La première fois que j’ai entendu parler de l’auteure Chevy Stevens, je tenais dans mes mains son deuxième roman ‘Il coule aussi dans tes veines’. Puis, la petite phrase en bas de page interpelle « par l’auteur de Séquestrée ». Je suis donc ressortie avec les deux livres.


Vous savez ce qui est bien avec un nouvel auteur ? Vous ne savez pas à quoi vous attendre, que cela soit au niveau de son style ou de l’histoire. Pour son premier roman, Chevy Stevens nous livre un bon thriller psychologique. C’est une lecture très prenante et, par moment très angoissante, qui revisite habilement le thème de la séquestration sous un angle inhabituel. Elle nous tient en haleine du début à la fin.


Ce qui la rend angoissante ? Annie a été séquestrée. Elle a passée douze mois en enfer dans une cabane perdue au milieu de la forêt.


Ce qui la rend prenante, même originale ? L’auteur nous livre son histoire à travers les séances de thérapie d’Annie. J’ai vraiment aimé cette construction, à travers son monologue. Lors de ses 26 séances de thérapie, Annie nous fait vivre son calvaire mais pas seulement, elle exorcise beaucoup pour mieux réapprendre à vivre. On est bercé entre le passé, son expérience vécue dans la cabane avec son kidnappeur et son présent, son retour à une vie normale.


Que dire du style de l’auteur ? J’ai bien aimé, c’est assez fluide. L’auteur arrive à nous faire ressentir toute l’horreur de la situation sans être vraiment gore, et avec une touche d’empathie.


J’ai aussi adoré l’aspect psychologique qui en ressort. Tout ce qui concerne sa séquestration est bien traité. Les tortures psychologiques et les sévices qui se succèdent sont prenantes, angoissantes, comme par exemple les rituels imposés par son ravisseur, mais sans être gore. J’ai parfois eu l’impression qu’on frôle le syndrome de Stockholm. Tout comme les conséquences psychologiques sont aussi bien traités, ainsi que les crises de paranoïa, l’isolement, la colère. On ressent vraiment qu’Anna évolue, réapprend à vivre au travers des séances, et elle reprend le pouvoir sur son ravisseur.


Que dire de ce dernier ? Il a parfaitement le profil habituel, que cela soit dans sa mentalité, son côté manipulateur ou ses traumatismes d’enfance.


Si tout au long des chapitres, j’ai bien aimé ma lecture, le seul petit reproche que je peux lui trouver est la fin. En effet, celle-ci est un peu sortie de nulle part, voire même un peu bâclé mais elle n’en reste pas moins surprenante. Je ne m’attendais vraiment pas à cette tournure.



Pour résumer, Séquestrée est un thriller psychologique sympa où l’auteur maitrise son sujet. Je vous le recommande, il ne vous laissera pas de marbre. C’est une auteure que je vais suivre avec intérêt.

 _____________________________________________________________

Séquestrée
[Chevy Stevens]
l'Archipel & Pocket

6 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je le lise, celui-ci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Julie! il le faut absolument il me tarde d'avoir ton avis dessus :)

      Supprimer
  2. Ce livre m'a un peu traumatisée! J'en avais des frissons en le lisant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que le simple fait d'imaginer être à sa place donne des frissons.

      Supprimer
  3. Il vient récemment de rejoindre ma pal ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte d'avoir ton avis! J'ai d'autres livres de l'auteur dans ma PAL ^^

      Supprimer