\\ A VENIR // Shades of Magic | V.E Schwab // Le secret de L'inventeur T3 | Andrea Cremer // Ne dis rien à papa | F.X Dillard // The Outliers T1 | Kimberly McCreight // Brutale | Jacques-Olivier Bosco ...

King's Game #1 [Nobuaki Kanazawa]


Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

 _____________________________________________________________


 Il y a longtemps que King’s Game me faisait de l’œil avec son résumé intriguant et sa couverture sombre. Beaucoup de scénario en tête avec cette phrase «  1 classe, 32 élèves, 24h pour obéir. Une seule sanction : la mort ». Le ton est donné ! A l’approche de la sortie de la suite King’s Game : Extrême, je voulais absolument me plonger dans cette histoire angoissante et vivre avec eux leur mésaventure. Finalement j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire.


C’est vraiment ce que j’attendais d’un roman thriller-fantastique. Une intrigue originale, un suspense qui monte crescendo en même temps que le jeu, une course contre la montre avec ses énigmes. J’ai vraiment adoré, au point de le dévorer en une nuit !


J’ai trouvé vraiment originale l’idée que le thriller tourne autour du téléphone portable, il est un personnage à lui tout seul avec tout ce mystère qui l’entoure. C’est le seul lien entre le roi et sa cour.


Je me suis plongée avec facilité dans l’ambiance typiquement japonaise et j’ai retrouvé l’ambiance « manga » de mon adolescence avec plaisir.

Comme dans les mangas, on y retrouve une classe d’adolescents des plus banales, qui vont devoir subir le « jeu du roi ». Même si, de prime abord, l’histoire parait assez simpliste, se résumant facilement à une classe confrontée à un jeu avec l’obligation de participer, on se retrouve avec un thème vraiment original, intriguant et addictif, qui ne nous laisse pas indifférent.


Ce qui rend le livre angoissant, haletant ? L’auteur nous livre l’histoire de cette classe à travers les ordres. Chaque chapitre contient un ordre, donnant un certain ton, une dynamique à l’histoire. Cela nous donne envie d’en savoir plus, d’enchainer les pages pour connaitre l’identité du roi, découvrir tour à tour les défis.


Spectateur de leurs péripéties, on est tenu en haleine. Ce jeu commence par des défis plus au moins innocents, voire soft, mais devenant de plus en plus malsains et macabres. J’ai vraiment été prise au jeu ! Une tension sous-jacente, qui monte à mesure des défis de plus en plus pernicieux, mettant en jeu la vie de ces étudiants et la solidité de leur amitié. Une vraie roulette russe !


 Je ne nierai pas que j’ai plusieurs fois pensé à « Battle Royale » durant ma lecture, mais c’est plutôt un compliment et il est légèrement moins gore. Même si il y a une certaine ambiance sombre, inquiétante qui entoure ce jeu. Cela peut paraitre brutalement sanglant par moment, mais c’est typiquement dans l’ambiance, le style japonais. C’est un bon survival-horror !


Quant aux personnages, typiquement « manga », ils sont attachants. On y retrouve le héros qui est prêt à tout pour sauver ses amis, le meilleur ami bien sympathique, La bimbo mystérieuse…  Une belle brochette de personnalités… Par la différence, ils accentuent le dynamisme de l’histoire.


Pour résumer, King’s Game est un excellent thriller-fantastique pour adolescent, rythmé et angoissant à souhait. Un premier tome addictif et machiavélique.  Je vous le recommande !

 _____________________________________________________________
 
King's Game #01
Nobuaki Kanazawa
Lumen

Je tiens à remercier la maison d’édition Lumen pour l’envoi de ce livre.

12 commentaires:

  1. Je viens de voir que les avis sur ce bouquin sont très partagés. Personnellement, le résumé et ta chronique m'intriguent pas mal, donc +1 sur la wishlist ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta wishlist ne fait qu'augmenter ^^ Oui les avis sont partagé mais je pense qu'il faut aimé le style japonais, typiquement manga pour vraiment apprécier.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Moi aussi! Plus que quelques jours à attendre!

      Supprimer
  3. Le concept de cette histoire me rappelle vaguement une série que j'ai vu, mais impossible de me rappeler laquelle >< En tous les cas, c'est un livre qui me tente. Je ne sais même pas pourquoi il n'est pas encore dans ma PAL... xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une série récente? J'avoue que je vois pas. QUOI il est pas encore dans ta PAL?! C'est une honte xD

      Supprimer
  4. J'espère que la suite te plaira aussi, il a beaucoup d'éléments de réponse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On sera fixé dans quelques jours, je pense le commencer ce soir ou demain, il y a de forte chance que la suite me plaise ^^

      Supprimer
  5. C'est un livre que j'ai très envie de lire, et avec cette chronqiue j'en est encore plus envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le compliment. Si tu es tenté, saute le pas mais je te conseil d'aimer quand même les ambiances japonaise, typiquement manga.

      Supprimer
  6. Je suis tombée sur ce livre tout à fait par hasard et j'avoue que ça a été une découverte sympathique.
    Pour moi, c'est assez simple, j'ai bien aimé l'histoire, que j'ai trouvé originale, et j'ai lu avec une relative avidité. La fin était un poil prévisible mais restait "dans l'ambiance". Niveau gore, compte tenu du public visé, je dirais que c'est tout à fait passable.
    Cela dit, et pour rebondir sur ce dernier point, j'aurais quand même aimé un texte un peu plus mature pour venir appuyer la cruauté de l'intrigue. Là, avec des adolescents, ça fait parfois plus sourire qu'autre chose.
    Après je n'ai pas lu les autres tomes, ça pourrait valoir la peine ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurai aimé aussi un texte plus mature, mais vu le public visé, cela reste correct. J'ai bien aimé la suite, un peu moins les origines et là j'ai le dernier à lire Spiral

      Supprimer