Le Somnambule [Sebastian Fitzek]


Adolescent, Leo Nader était en proie à de terribles crises de somnambulisme. Si intenses, qu’on l’avait contraint à suivre un traitement psychiatrique auprès d’un spécialiste, le Dr Volwarth.
Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que sa femme Nathalie a été blessée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter.
Quand il essaie de la rattraper, elle s’enfuit avant de mystérieusement disparaître. Perturbé, Leo, qui se croit coupable sans en avoir conservé le moindre souvenir, décide de retourner voir le Dr Volwarth.
Celui-ci lui conseille de s’équiper d’une petite caméra pour enregistrer ses déplacements nocturnes. Ce qu’il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer…

 _____________________________________________________________


Sebastian Fitzek est un auteur que j’adore ! Chacun de ses livres est pour moi une belle aventure. Je me prends facilement aux jeux de ses intrigues, qu’ils soient machiavéliques, contre la montre, jonchés de cadavres, en se retrouvant coincés dans un hôpital psychiatrique glaçant ou encore en se perdant dans les méandres de la mémoire, de l’âme humaine. Il faut le dire Sebastian Fitzek n’a pas son pareil pour tenir en haleine, nous piégeant dans sa toile diabolique.


Le somnambule ne déroge pas à la règle ! Sebastian Fitzek nous livre une histoire incroyable où même le lecteur va à son tour confondre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. C’est bluffant !  Nous voici devant une histoire originale, très prenante et par moment très angoissante !


Cette fois-ci pour servir son esprit retors, plutôt diabolique, l’auteur nous entraine dans les méandres du somnambulisme, dans les abysses insondables de l’âme humaine, dans la folie mais surtout dans un cauchemar éveillé…


Comme à son habitude, il nous livre son histoire à travers des chapitres courts, qui ont toujours le même effet, donnant un rythme soutenu, une tension latente, liés avec une ambiance sombre à la limite anxiogène.


Angoissant et Mystérieux à souhait. Une fois dans vos mains, vous serez incapable de le lâcher tant vous voudrez découvrir l’incroyable histoire de Leo Nader, en quête de sortir de ce labyrinthe entre rêve et réalité.


Le somnambule est un excellent thriller, un brillant huit clos particulièrement angoissant !  Le style de Sebastian Fitzek opère à nouveau, le rendant addictif, envoutant ! Très psychologique, très intense. Chaudement recommandé ! Vous ne ressortirez peut-être pas indemne de cette lecture…

 _____________________________________________________________

Le Somnambule
Sebastian Fitzek
l'Archipel
Je tiens à remercier la maison d'édition L'Archipel et Lp conseils pour l'envoi de ce livre