\\ A VENIR // Six of Crows | Leigh Bardugo // L'appât | Daniel Cole // Noirs démons | Suzanne Wright...

De brume, de métal et de cendre | D'encre, de verre et d'acier #2 [Gwendolyn Clare]


Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l'encre et du papier ?
En s'armant d'encre et de papier, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts des univers entiers. Il suffit, pour accomplir ce miracle, de respecter les règles complexes d'une discipline toute récente, la scriptologie. Elsa est l'un de ces nouveaux savants aux pouvoirs vertigineux. Quand elle découvre avec stupeur que sa mère a mis au point un livre capable de modifier le monde réel, elle n'a plus qu'une idée en tête : récupérer ce dangereux ouvrage avant que ne survienne un drame irréparable.

Mais il est déjà trop tard... Non content de la trahir, Leo, l'ami le plus cher d'Elsa, s'est emparé du précieux livre-monde pour le remettre à son père, le terrible Garibaldi. Ce fou furieux entend bien unifier l'Italie, quel qu'en soit le prix. Dès lors, il ne reste plus qu'un espoir à la jeune fille – et à l'humanité tout entière : celui que ses ennemis échouent à déchiffrer le manuscrit qui pourrait bien réduire à néant la planète...

 _____________________________________________________________


J’avais été fasciné par la scriptologie. Une discipline assez complexe mais passionnante pour tout lecteur qui rêve de vivre réellement dans l’univers d’un livre. Grâce à de l’encre et du papier, des livres-mondes voient le jour, il est possible de créer des univers « parallèle ». Une science bien mystérieuse qui intrigue… Sans oublier le côté savants fous qui aime concocter potions ou encore des machines insolite.


C’est cette promesse excentrique que représente ces différentes disciplines qui m’a donné envie de découvrir la suite des aventures d’Elsa et des pazzerellones. Finalement il est difficile de donner mon ressenti… A certains moments, je dirais que j’ai bien aimé ma lecture, qu’elle a été divertissante, à d’autres moments je dirais que je suis déçu...un peu mitigé sur les bords…il y a du bons et du moins bons…

Alors j’ai plaisir à parcourir cette Italie du 19ème siècle revisité, mêlée d’excentricité avec ses savants fous, passionné par la scriptologie, l’alchimie ou pour la mécanique. Ce côté steampunk est vraiment séduisant ! L’univers de Gwendolyn Clare est toujours aussi original et passionnant !


De brume, de métal et de cendre s’est révélé être palpitant grâce à ce monde imaginaire incroyable, grâce aussi à l’histoire mené tambours-battant après plus de 150 pages assez longues. Je ne peux pas niés que ce fût une belle aventure, pleines d’actions et de rebondissements, mais il y a des éléments qui font défaut à l’histoire et qui rendent ce récit moins « magique ».


Tout d’abord, j’ai vraiment cru que c’était lié à l’univers mis en place par l’auteur. Il perdait peut être un peu de « son charme », de sa nouveauté et donc de son originalité mais non Gwendolyn Clare nous livre vraiment un univers remarquable, assez complexe certes mais vraiment captivant.


L’univers reste le point fort de ce roman, car à mes yeux, les personnages sont encore plus stéréotypés si possible… On pouvait déjà le constater dans le premier tome mais cette fois-ci c’est encore plus flagrant. Nos personnages principaux ne se démarquent toujours pas par la force de leur caractère, de leur personnalité. Petit aparté pour Faraz qui arrive à sortir son épingle du jeu…


Puis, prises par les péripéties de nos héros, on se retrouve rapidement sur une fin terriblement bâclé, abrupte ! J’ai eu l’impression qu’il me manquait quelques chapitres. Finalement finir sur une note assez négative à diluer un peu le charme de l’univers et me rend un peu « amer » et indécise concernant ce dernier tome. Pour moi, l’auteure ne clôture pas parfaitement son histoire.


Si l’univers aux accents steampunk, sur fond de lutte de pouvoir pour la réunification de l’Italie, se montrant très critique sur la société européenne de la fin du XIX, fait de «Brume, de métal et de cendre » un roman original, assez palpitant et intéressant, il ne peut malheureusement pas nous convaincre entièrement.


 _____________________________________________________________

D'encre, de verre et d'acier #2
Gwendolyn Clare
Lumen
Je tiens à remercier la maison d'édition LUMEN pour l’envoi de ce livre.